Archive pour le Tag 'Syndicats'

Déontologie : il nous faut du concret, maintenant

L’Association Journalisme et Citoyenneté a réuni le 13 mars à Paris une session spéciale consacrée à l’après – Charlie. Quatre ateliers* ont analysé le matin des thèmes concrets avant une restitutions et un débat général dans l’après-midi .

Le président de l’APCP, Yves Agnès, est intervenu dans le premier atelier. Il a notamment expliqué comment, en misant sur la responsabilité collective des professionnels et sur le public, la création d’une instance de régulation serait un pas important pour conforter la liberté de la presse en même temps qu’elle contribuerait à améliorer la qualité de l’information.

Yves Agnès a décrit  5 priorités pour arriver  à cet objectif : sortir des dénis de réalité, refuser le « chacun pour soi » dans la défense de la liberté d’informer et la qualité de l’information, prendre conscience qu’il faut agir ensemble avant qu’une vision réglementaire et moraliste s’impose partout, sortir du conflit entre les partenaires sociaux sur un sujet qui devrait faire consensus, adosser cette instance à la Commission de la carte d’identité des journalistes professionnels.

Lire l’intégralité de intervention d’Yves Agnès aux Assises du 13 mars 2015

*liberté d’expression,devoir d’informer et responsabilité, leçons éditoriales de janvier, éducation à l’information éducation aux médias, les terres oubliées de la République et les territoires maltraités de l’information

« Les journalistes ont l’obligation de ne pas verser dans la propagande » rappelle la F.E.J.

Réunie fin novembre à Moscou, la Fédération Européenne des Journalistes (FEJ)  a fait le tour des grandes questions sociales et éthiques auxquelles sont confrontés les journalistes européens. On retiendra ici , dans un contexte économique et social où les réductions de moyens et l’exacerbation de la concurrence pèsent lourd, ce rappel  que  « les journalistes et leurs syndicats ne doivent pas perdre de vue les valeurs fondamentales et les principales batailles pour défendre les droits d’auteurs, l’éthique, l’indépendance et le pluralisme des médias« . Un long passage de la résolution finale  est consacré à la situation des journalistes en Europe de l’Est, et plus particulièrement à ceux qui couvrent les évènements d’Ukraine et les combats en Ukraine orientale. « Le dialogue, la solidarité et l’éthique du journalisme sont des alliés précieux lors du travail journalistique en temps de guerre » dit la la FEJ, qui rajoute ce rappel bienvenu :« les journalistes ont l’obligation de ne pas verser dans la propagande. »

Les congressistes, y compris les représentants russes du RUJ , ont  déploré que « la liberté dans les médias en Russie [ait] diminué considérablement ces deux dernières années », citant par exemple le cas d’un journaliste emprisonné et poursuivi pour « insulte envers un fonctionnaire public » après avoir comparé,dans une enquête sur la corruption, un  « procureur régional avec un conducteur de tracteur à cause de son apparence négligée » . Enfin, la FEJ s’inquiète des menaces sur le pluralisme dans l’audiovisuel, et va réaliser une étude  sur  « l‘état actuel de la radiodiffusion de service public à travers l’Europe en termes de financement, d’indépendance et de diversité, et de la qualité du contenu ». La FEJ regroupe 60 syndicats de 39 pays européens, et affirme représenter  320 000 journalistes.PG

Le SNJ maintient le cap déontologique et entend « remettre la qualité de l’information au cœur des projets d’entreprise »

La résolution finale du dernier congrès du Syndicat national des journalistes*, au Valjoly dans le Nord, maintient la ligne adoptée les années précédentes, en faveur de la déontologie de l’information, par le syndicat majoritaire. Celui-ci « appelle les journalistes » à « remettre la qualité de l’information au cœur des projets d’entreprise. » Le SNJ poursuivra, en particulier, ses « ateliers déontologiques ». Dans sa résolution finale du 13 octobre 2014, le SNJ déclare notamment :

 « Plus que jamais, il est urgent de doter les équipes rédactionnelles d’outils leur permettant d’assurer l’indépendance des rédactions, le maintien du pluralisme, le respect de l’identité des titres. Dans cet esprit, le SNJ soutient la proposition de loi de reconnaissance juridique du conseil de rédaction déposée par la sénatrice Nathalie Goulet. Dans cet esprit, le SNJ est aussi porteur d’une proposition de loi instituant un statut des médias d’information à but non lucratif d’intérêt public, permettant de faciliter la reprise d’entreprises en difficulté par les salariés (…) Le SNJ appelle les journalistes à reprendre la main dans les médias, pour remettre la qualité de l’information au cœur des projets d’entreprise (…) Le SNJ appelle les journalistes à se garder de tout parti pris, de suivisme et à être vigilants sur les mots qu’ils utilisent. Le SNJ appelle les journalistes à éviter les simplifications excessives qui déséquilibrent le traitement de l’information, notamment sur les questions internationales. »

Une « permanence déontologique » hebdomadaire a été instituée ouverte à tous les journalistes adhérents ou non du SNJ. Il faut envoyer un courriel à permanencedeontologique@snj.fr avec ses coordonnées, notamment téléphoniques ; un membre de la commission déontologie du syndicat rappelle le jeudi, entre 20 h et 22 h.


* Son premier secrétaire général est depuis juillet 2014 Vincent Lanier (Le Progrès) après le départ d’Anthony Bellanger à Bruxelles comme secrétaire général adjoint de la Fédération Internationale des Journalistes.

 

12



SYNDICAT INDEPENDANT DES ME... |
BIBLIOTHEQUE |
Grand Serment Royal des Arb... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog de l'Association
| L'amicale des donneurs de s...
| LE CLUB DOMINICAIN - Artisa...