Archive pour le Tag 'SNJ'

Page 2 sur 2

Le SNJ a organisé six ateliers d’échanges sur la déontologie

Dans la foulée d’une décision prise à son dernier congrès, en octobre 2013, le Syndicat national des journalistes a organisé six « ateliers déontologie » à Angers, Rouen, Lyon, Strasbourg Marseille et Paris. Dominique Pradalié, secrétaire générale et porte-parole, et Pierre Ganz, membre de la commission déontologie du syndicat, sont allés à la rencontre des journalistes d’un titre, ou d’une section locale, qui souhaitaient témoigner de leurs difficultés et quelque peu regonfler leurs batteries.

Ce qui ressort de l’étude de cas concrets ? D’abord le traitement sensationnaliste de l’information. Ainsi au Courrier de l’Ouest, dont le délégué syndical, Emmanuel Poupard, a organisé le premier des ateliers : « Depuis l’arrivée d’un nouveau rédacteur en chef, la ligne éditoriale du titre a changé, il faut vendre du fait divers à tout prix, au mépris parfois de la réalité de l’information ». Les journalistes, confrontés à des commandes d’articles « farfelues », doivent se soumettre ou biaiser; pour marquer leur désaccord, ils observent depuis mars une grève des signatures. Autres doléances partagées dans les ateliers : la confusion entre information et communication, la primauté du marketing, l’improvisation érigée en règle. « Derrière ces dérives, c’est bien un mépris à l’égard du travail de terrain qui se manifeste », estime Pierre Ganz. « Nos directions préfèrent fabriquer de l’info plutôt que la collecter et la diffuser », renchérit Emmanuel Poupard.

Les journalistes sont ainsi confrontés à des conditions de travail « choquantes », selon Dominique Pradalié, qui a plaidé pour la solidarité entre collègues : « Les rédactions souffrent de la disparition de tout lieu et de tout temps d’échange professionnel ». Mais elle a aussi rappelé le rôle des institutions représentatives du personnel et ouvert des pistes d’action juridique. « La déontologie, naguère considérée comme une question personnelle, est redevenue un enjeu professionnel et collectif, assure la secrétaire générale du SNJ en charge de ces questions. Les journalistes ont conscience que sans information de qualité, leur profession pourrait bien disparaître ». Pour pouvoir maintenir le cap, estime le SNJ, il leur faut des garanties, explicitement revendiquées par le syndicat depuis 2012 : une charte déontologique unique (*), la reconnaissance juridique des équipes rédactionnelles et une instance nationale de régulation professionnelle. Sur le métier des « ateliers déontologie », les participants ont même examiné le fonctionnement de conseils de presse existants, notamment celui de Belgique francophone. Bertrand VERFAILLIE

(*) Pour le SNJ, qui prône la défense des intérêts moraux des journalistes autant que celle de leurs intérêts matériels, celle rédigée par ses fondateurs en 1918 et réactualisée en 1938 et 2011.

Après la publication du rapport Sirinelli, l’APCP demande une concertation sous l’égide du ministère

L’Association de Préfiguration d’un Conseil de Presse (APCP)  a pris connaissance avec un grand intérêt du rapport remis à Aurélie Filippetti, ministre de la culture et de la communication, sur l’autorégulation de l’information. Ce travail de qualité met clairement en avant les problématiques et les points de vue des principaux acteurs.
L’APCP se félicite que l’hypothèse d’une régulation imposée de l’extérieur soit écartée par tous les interlocuteurs de Mme Sirinelli. Elle note que l’analyse approfondie des exemples étrangers dans leur diversité confirme la contribution d’un conseil de presse au fonctionnement de l’information et de la démocratie.
Pour l’APCP, les conclusions de ce rapport  sont une base constructive pour la réflexion et l’action du gouvernement comme des acteurs impliqués. Les auditions ont en effet mis en lumière que « la majorité des acteurs concernés paraissent favorables ou à tout le moins non opposés à la création d’une instance« .
En conséquence,  l’APCP renouvelle sa demande d’une concertation sous l’égide du ministère, dépositaire de l’intérêt général, permettant de lever les ambiguïtés et d’obtenir un réel consensus  pour la création d’une instance d’autorégulation tripartite.

Le rapport  est ici

L’ analyse du rapport Sirinelli publiée dans notre bulletin de mars  2014

AUTRES REACTIONS AU RAPPORT SIRINELLI

* Le SNJ attend une initiative du gouvernement  ici

* Jean Claude Allanic, journaliste, ancien médiateur de France 2, craint que l’idée soit enterrée ici

* Parti Socialiste ici

 

 

Une avancée porteuse d’avenir

La résolution du SNJ  en faveur d’une instance déontologique -  ici – est unanimement saluée par les membres de l’APCP. L’engagement du premier syndicat de journalistes donne à celui de l’APCP, qui œuvre dans ce sens depuis bientôt six ans, un surcroît de légitimation. Avec l’USJ-CFDT, qui s’est déjà inscrite dans cette voie en 2011, ce sont près des deux tiers des journalistes (à l’aune des chiffres des élections à la commission de la carte) qui peuvent se retrouver derrière la volonté de créer un tel organisme, plus que jamais nécessaire. Cette avancée est porteuse d’avenir. Le motif principal exposé par le SNJ est aussi le nôtre : donner un signal fort au public pour rétablir la confiance entre celui-ci et les médias, les journalistes. Question de bon fonctionnement de la démocratie. Mais aussi question de survie pour des médias désorientés et des professionnels plus qu’inquiets. On peut discuter des détails du texte du SNJ, en particulier sur la place des représentants du public, qui doivent y siéger de plein droit et en nombre significatif. Pour notre part, nous avons toujours considéré que notre propre projet était ouvert et amendable. L’APCP continuera dans cette voie du dialogue. La confiance à rétablir et la qualité de l’information sont des objectifs majeurs, qui doivent rassembler.Yves Agnès, Président de l’APCP

12



SYNDICAT INDEPENDANT DES ME... |
BIBLIOTHEQUE |
Grand Serment Royal des Arb... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog de l'Association
| L'amicale des donneurs de s...
| LE CLUB DOMINICAIN - Artisa...