Déontologie : il nous faut du concret, maintenant

L’Association Journalisme et Citoyenneté a réuni le 13 mars à Paris une session spéciale consacrée à l’après – Charlie. Quatre ateliers* ont analysé le matin des thèmes concrets avant une restitutions et un débat général dans l’après-midi .

Le président de l’APCP, Yves Agnès, est intervenu dans le premier atelier. Il a notamment expliqué comment, en misant sur la responsabilité collective des professionnels et sur le public, la création d’une instance de régulation serait un pas important pour conforter la liberté de la presse en même temps qu’elle contribuerait à améliorer la qualité de l’information.

Yves Agnès a décrit  5 priorités pour arriver  à cet objectif : sortir des dénis de réalité, refuser le « chacun pour soi » dans la défense de la liberté d’informer et la qualité de l’information, prendre conscience qu’il faut agir ensemble avant qu’une vision réglementaire et moraliste s’impose partout, sortir du conflit entre les partenaires sociaux sur un sujet qui devrait faire consensus, adosser cette instance à la Commission de la carte d’identité des journalistes professionnels.

Lire l’intégralité de intervention d’Yves Agnès aux Assises du 13 mars 2015

*liberté d’expression,devoir d’informer et responsabilité, leçons éditoriales de janvier, éducation à l’information éducation aux médias, les terres oubliées de la République et les territoires maltraités de l’information

0 Réponses à “Déontologie : il nous faut du concret, maintenant”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




SYNDICAT INDEPENDANT DES ME... |
BIBLIOTHEQUE |
Grand Serment Royal des Arb... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog de l'Association
| L'amicale des donneurs de s...
| LE CLUB DOMINICAIN - Artisa...