• Accueil
  • > Actualités
  • > Reporters sans frontières : les conseils de presse permettent aux journalistes de s’exprimer

Reporters sans frontières : les conseils de presse permettent aux journalistes de s’exprimer

Interrogé le 13 janvier sur le site terraeco.net, Antoine Héry, responsable « Europe » de Reporters sans frontières (RSF), a commenté le classement de la France en 39ème position mondiale pour la liberté de la presse. « Cela s’explique [notamment] par le manque d’indépendance des rédactions vis-à-vis des annonceurs et des patrons de presse. Ce n’est pas un problème incontournable mais, moins tangible, il peut aussi être plus sérieux que des atteintes directes à la liberté de la presse (…) Le fait que le secret des sources puisse être violé par des magistrats est aussi un point d’accrochage. (…) C’est pour cela que nous réclamons une législation plus restrictive et plus précise. Cette question cristallise une autre problématique : celle du respect de la fonction sociale du journaliste, une fonction qui a tendance à être malmenée en France. »

Un conseil de presse  permettrait de régler des problèmes de déontologie

Les trois premiers du classement sont la Finlande, les Pays-Bas, la Norvège. Dans ces pays, note Antoine Héry, le respect pour la liberté de la presse est notamment dû à « l’articulation entre la position sociale du journaliste et le reste de la société. Le journaliste a un rôle à jouer et il est respecté pour ça. L’usage démocratique fait que même le rédacteur en chef a du mal à imposer sa volonté à un journaliste. Il existe certains mécanismes qui protègent les rédacteurs : des associations de journalistes plus fortes qu’en France, des conseils de presse qui leur donnent la possibilité de s’exprimer sans aucun contrôle. » Antoine Héry  poursuit : « Le débat pour l’instauration d’une instance similaire existe en France. Un conseil pourrait permettre de régler des problèmes de déontologie. Au Québec où le système existe, ce conseil est encadré par un président entouré d’un collège tripartite formé de patrons de presse, de journalistes et de la société civile. Il est saisi de cas de violations de la charte éthique des journalistes et garantit le maintien d’un écosystème vertueux. »

0 Réponses à “Reporters sans frontières : les conseils de presse permettent aux journalistes de s’exprimer”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




SYNDICAT INDEPENDANT DES ME... |
BIBLIOTHEQUE |
Grand Serment Royal des Arb... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog de l'Association
| L'amicale des donneurs de s...
| LE CLUB DOMINICAIN - Artisa...